TROIS PRORUSSES TUéS DANS L’ATTAQUE D’UNE BASE UKRAINIENNE

Les séparatistes ont pris le contrôle de l'administration municipale de Marioupol et de bâtiments officiels dans une dizaine d'autres villes de l'est du pays.

Les manifestants armés, qui ont tenté d’investir une bottom militaire dans le sud-est de l’Ukraine, souhaitaient rallier la garde nationale à leur révolte contre les autorités de Kiev, indique le ministère. Les assaillants ont attaqué le stay avec des cocktails Molotov surveillance en ouvrant le feu sur les postes de garde, poursuit le ministre. Après les sommations d’usage, les gardes nationaux ont répliqué, avec le renfort de toutes les unités du ministère de l’intérieur de la ville. Les forces spéciales étaient toujours jeudi matin à la poursuite d’un « groupe armé » selon le ministre. Les forces de l’ordre ont saisi des armes et des « téléphones d’opérateurs russes », écrit le ministre.

Les séparatistes ont néanmoins pris le contrôle de l’administration municipale de Marioupol et de bâtiments officiels dans une dizaine d’autres villes de l’est du pays. Marioupol, pier de 450 000 habitants sur la mer d’Azov, est la deuxième ville de la région de Donetsk. Elle est est proche de la frontière russe et de la Crimée, annexée standard la Russie le mois dernier.

Selon les autorités ukrainiennes, des soldats des forces spéciales russes venus de Crimée sont à l’œuvre dans l’est de l’Ukraine, ce que Moscou dément.

L’annonce de cette attaque intervient alors que s’ouvre à Genève une réunion entre les chefs de la diplomatie de la Russie, de l’Ukraine, des Etats-Unis et de l’Union européenne flow tenter de trouver la voie d’une désescalade dans la crise ukrainienne.